Skip to main content
Humanities LibreTexts

2.1: L’individu et les convenances de sa communauté

  • Page ID
    228706
    \( \newcommand{\vecs}[1]{\overset { \scriptstyle \rightharpoonup} {\mathbf{#1}} } \) \( \newcommand{\vecd}[1]{\overset{-\!-\!\rightharpoonup}{\vphantom{a}\smash {#1}}} \)\(\newcommand{\id}{\mathrm{id}}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \( \newcommand{\kernel}{\mathrm{null}\,}\) \( \newcommand{\range}{\mathrm{range}\,}\) \( \newcommand{\RealPart}{\mathrm{Re}}\) \( \newcommand{\ImaginaryPart}{\mathrm{Im}}\) \( \newcommand{\Argument}{\mathrm{Arg}}\) \( \newcommand{\norm}[1]{\| #1 \|}\) \( \newcommand{\inner}[2]{\langle #1, #2 \rangle}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \(\newcommand{\id}{\mathrm{id}}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \( \newcommand{\kernel}{\mathrm{null}\,}\) \( \newcommand{\range}{\mathrm{range}\,}\) \( \newcommand{\RealPart}{\mathrm{Re}}\) \( \newcommand{\ImaginaryPart}{\mathrm{Im}}\) \( \newcommand{\Argument}{\mathrm{Arg}}\) \( \newcommand{\norm}[1]{\| #1 \|}\) \( \newcommand{\inner}[2]{\langle #1, #2 \rangle}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\)\(\newcommand{\AA}{\unicode[.8,0]{x212B}}\)

    Idir joue de la guitare au concert

    Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet, né le 25 octobre 1949 à Ait Yenni dans la région de Kabylie (Algérie), est un chanteur, auteur-compositeur-interprète et musicien algérien.

    La chanson-slam Lettre à ma fille, écrite en 2007 par l’artiste Grand Corps Malade, est une véritable collaboration artistique familiale car Idir chante sur une musique composée par Tanina, sa propre fille.

    Exercice A. Compréhension du texte

    Voici une vidéo de la chanson « Lettre à ma fille » d’Idir, suivie par les paroles de la chanson. Regardez la vidéo et puis faites les exercices.

    Thumbnail for the embedded element "idir "Lettre à ma fille""

    A YouTube element has been excluded from this version of the text. You can view it online here: https://pb.libretexts.org/lepont/?p=53

    Comme tous les matins, tu es passée devant ce miroir,
    Ajusté ce voile sur tes cheveux, qui devra tenir jusqu’à ce soir
    Tu m’as dit au revoir d’un regard, avant de quitter la maison
    Le bus t’emmène à la fac, où tu te construis un horizon.

    Je suis resté immobile, j’ai pensé très fort à toi
    Réalisant la joie immense de te voir vivre sous mon toit
    C’est vrai, je ne te l’ai jamais dit -ni trop fort, ni tout bas
    Mais tu sais ma fille chez nous, il y a des choses qu’on ne dit pas.

    Je t’ai élevée de mon mieux, et j’ai toujours fait attention
    À perpétuer les règles, à respecter la tradition
    Comme l’ont fait mes parents (crois-moi sans riposter)
    Comme le font tous ces hommes que je croise à la mosquée.

    Je t’ai élevée de mon mieux comme le font tous les nôtres
    Mais étais-ce pour ton bien ? Ou pour faire comme les autres ?
    Tous ces doutes qui apparaissent et cette question affreuse :
    C’est moi qui t’ai élevée, mais es-tu seulement « heureuse » ?

    Je sais que je suis sévère, et nombreux sont les interdits ;
    Tu rentres tout de suite après l’école et ne sort jamais le samedi
    Mais plus ça va et moins j’arrive à effacer cette pensée :
    « Tu songes à quoi dans ta chambre, quand tes amis vont danser ? »

    Tout le monde est fier de toi, tu as toujours été une bonne élève
    Mais a-t-on vu assez souvent un vrai sourire sur tes lèvres ?
    Tout ça je me le demande, mais jamais en face de toi
    Tu sais ma fille chez nous, il y a des choses qu’on ne dit pas

    Et si on décidait que tous les bien-pensants se taisent ?
    Si pour un temps on oubliait ces convenances qui nous pèsent?
    Si pour une fois tu avais le droit de faire ce que tu veux,
    Si pour une fois tu allais danser en lâchant tes cheveux

    J’veux qu’tu cries, et que tu chantes à la face du monde !
    Je veux qu’tu laisses s’épanouir tous ces plaisirs qui t’inondent
    J’veux qu’tu sortes, j’veux qu’tu ries, j’veux qu’tu parles l’amour
    J’veux qu’tu aies le droit d’avoir 20 ans,
    Au moins pour quelques jours

    Il m’a fallu du courage pour te livrer mes sentiments,
    Mais si j’écris cette lettre, c’est pour que tu saches, simplement,
    Que je t’aime comme un fou, même si tu ne le vois pas,
    Tu sais ma fille chez nous, il y a des choses qu’on ne dit pas.

    Query \(\PageIndex{1}\)

    Exercice B. Analyse grammaticale

    Query \(\PageIndex{2}\)

    Exercice C. Vérification de grammaire I

    Étape 1

    Ces verbes sont dans le texte. Donnez l’infinitif :

    Query \(\PageIndex{3}\)

    Étape 2

    Query \(\PageIndex{4}\)

    Exercice D. Revenons au texte

    Répondez aux questions suivantes.

    1. Où se rend sa fille le matin ?
    2. Selon quels principes est-ce que le père a élevé sa fille ?
    3. Pourquoi est-ce que le père doute de la façon dont il a élevé sa fille ?
    4. Quelles sont les choses que le père n’a jamais dites à sa fille ?
    5. Quelles activités est-ce qu’il a interdites à sa fille ?
    6. Qu’est-ce que le père voudrait que sa fille fasse maintenant ?
    7. Que veut-il dire par “je veux que tu aies le droit d’avoir 20 ans” ?
    8. Est-ce que c’est facile pour le père de dire ce texte à sa fille ? Pourquoi ?

    Exercice E. Bavardons !

    Répondez à ces questions avec un ou une partenaire.

    1. Pour dire des choses importantes à vos proches ou amis, est-ce que vous préférez leur dire par écrit, en personne, au téléphone, ou par un autre moyen ?
    2. Est-ce qu’il y a des choses que vous voulez dire à votre famille ou amis, et que vous ne dites pas à cause des convenances de votre culture ?
    3. Connaissez-vous une personne (réelle ou fictive) qui veut vivre très différemment de sa culture ? Donnez des exemples.
    4. Selon vous, qu’est-ce qui est plus difficile : d’avoir des opinions différentes de sa famille sur la religion, sur la politique, ou sur le mode de vie ?
    5. En France, on fait souvent la bise pour saluer ses proches mais très rarement des étreintes, qu’en pensez-vous ?

    Exercice F. Vérification de grammaire II

    Étape 1

    Remplissez les blancs avec le verbe en parenthèse au passé composé. N’oubliez pas de faire l’accord avec le participe passé, si nécessaire.

    Query \(\PageIndex{5}\)

    Étape 2

    Lisez les phrases ci-dessous qui parlent des traditions et les coutumes concernant les familles et les coutumes qui gouvernaient leurs vies et communautés. Choisissez le verbe logique entre parenthèses et conjuguez-le au passé composé.

    Query \(\PageIndex{6}\)

    Exercice G. Pratiquons !

    Répondez à ces questions avec un ou une partenaire.

    1. Est-ce qu’il y a des choses que vous avez voulu faire quand vous étiez adolescent ou adolescente mais votre famille n’a pas voulu pas que vous les fassiez ?
    2. Est-ce qu’il y a un jour où vous avez désobéi à vos parents quand vous étiez enfant ? Qu’est-ce qui s’est passé ?
    3. Quand vous étiez adolescent ou adolescente, est-ce que vous étiez proche de votre famille ? Et maintenant ?
    4. Quand vous pensez à la façon (religieuse, laxiste, stricte, etc..) dont votre famille vous a élevé ou élevée, est-ce que vous pensez élever vos propres enfants différemment ou de façon similaire ? Pourquoi ?
    5. Nommez une chose positive que vos parents ont faite pour vous quand vous étiez plus jeune.
    6. Nommez une chose qui vous a demandé beaucoup de courage quand vous étiez plus jeune.
    7. Est-ce que vous avez déjà fait une déclaration importante en public (en personne, sur internet, etc.) pour un proche ou un ami ? Pour quelle occasion ?

    Exercice H. Vérification de grammaire III

    Lisez les phrases ci-dessous qui parlent des droits différents des pays francophones. Choisissez le verbe logique entre parenthèses et conjuguez-le au passé composé.

    Query \(\PageIndex{7}\)

    Exercice I. Le vocabulaire : branchez-vous !

    Regardez la vidéo « Mariage, Pacs, concubinage, quel contrat choisir ? » et faites attention aux mots de vocabulaire sur l’éducation qui vous semblent importants.

    hqdefault-4.jpg

    A YouTube element has been excluded from this version of the text. You can view it online here: https://pb.libretexts.org/lepont/?p=53

    Faites une liste de 10-15 mots-clés (adjectifs, verbes, noms) sur la famille et la communauté que vous entendez. Ensuite, utilisant ces deux groupes de mots comme liste de base, réfléchissez (et recherchez dans le dictionnaire si nécessaire) et ajoutez au moins 10 mots de plus. Soyez prêt ou prête à partager votre liste avec la classe.

    Exercice J. Bavardons et écrivons !

    Étape 1

    Avec un ou une partenaire, discutez de la vidéo que vous venez de voir ci-dessus.

    1. Quels sont les différences entre le PACS et le mariage ? Quels sont des avantages et des inconvénients de deux pratiques ?
    2. Est-ce que les conséquences fiscales et les avantages du mariage en France sont les mêmes qu’aux États-Unis ?
    3. Imaginez si vous étiez en couple en France, qu’est-ce que vous choisiriez ? Pourquoi ?

    Note : en France, le mariage et le PACS sont tous deux possibles pour les couples hétérosexuels et homosexuels.

    Étape 2

    Avec votre partenaire, imaginez un dialogue entre un couple qui veut s’unir mais une personne veut se marier et l’autre personne veut faire un PACS. Écrivez leur discussion et leurs arguments pour ou contre chaque système, et finalement leur conclusion sur leur avenir en tant que couple (mariage, PACS, reste en couple ensemble mais sans PACS ni mariage, rupture…).

    Exercice K. Écrivons !

    Imaginez que vous étiez le fils ou la fille d’Idir. Qu’est-ce qu’on vous a demandé de faire ou de ne pas faire quand vous étiez jeune ? Écrivez un paragraphe de 8 phrases (au minimum) pour créer votre réponse.

    Créé par Clarisse Barbier Lee

    This page titled 2.1: L’individu et les convenances de sa communauté is shared under a CC BY-NC 4.0 license and was authored, remixed, and/or curated by Gillian Weatherley, Clarisse Barbier Lee, Christina Lord, Jacob Hendrix, Ousmane Lecoq Diop, Danielle Schablitsky, et Kristen Cypret (University of Kansas Libraries) via source content that was edited to the style and standards of the LibreTexts platform; a detailed edit history is available upon request.