Skip to main content
Humanities LibreTexts

17.5: Les temps passés, les projets réalisés et les occasions manquées

  • Page ID
    135055
  • \( \newcommand{\vecs}[1]{\overset { \scriptstyle \rightharpoonup} {\mathbf{#1}} } \)

    \( \newcommand{\vecd}[1]{\overset{-\!-\!\rightharpoonup}{\vphantom{a}\smash {#1}}} \)

    \( \newcommand{\id}{\mathrm{id}}\) \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\)

    ( \newcommand{\kernel}{\mathrm{null}\,}\) \( \newcommand{\range}{\mathrm{range}\,}\)

    \( \newcommand{\RealPart}{\mathrm{Re}}\) \( \newcommand{\ImaginaryPart}{\mathrm{Im}}\)

    \( \newcommand{\Argument}{\mathrm{Arg}}\) \( \newcommand{\norm}[1]{\| #1 \|}\)

    \( \newcommand{\inner}[2]{\langle #1, #2 \rangle}\)

    \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\)

    \( \newcommand{\id}{\mathrm{id}}\)

    \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\)

    \( \newcommand{\kernel}{\mathrm{null}\,}\)

    \( \newcommand{\range}{\mathrm{range}\,}\)

    \( \newcommand{\RealPart}{\mathrm{Re}}\)

    \( \newcommand{\ImaginaryPart}{\mathrm{Im}}\)

    \( \newcommand{\Argument}{\mathrm{Arg}}\)

    \( \newcommand{\norm}[1]{\| #1 \|}\)

    \( \newcommand{\inner}[2]{\langle #1, #2 \rangle}\)

    \( \newcommand{\Span}{\mathrm{span}}\) \( \newcommand{\AA}{\unicode[.8,0]{x212B}}\)

    \( \newcommand{\vectorA}[1]{\vec{#1}}      % arrow\)

    \( \newcommand{\vectorAt}[1]{\vec{\text{#1}}}      % arrow\)

    \( \newcommand{\vectorB}[1]{\overset { \scriptstyle \rightharpoonup} {\mathbf{#1}} } \)

    \( \newcommand{\vectorC}[1]{\textbf{#1}} \)

    \( \newcommand{\vectorD}[1]{\overrightarrow{#1}} \)

    \( \newcommand{\vectorDt}[1]{\overrightarrow{\text{#1}}} \)

    \( \newcommand{\vectE}[1]{\overset{-\!-\!\rightharpoonup}{\vphantom{a}\smash{\mathbf {#1}}}} \)

    \( \newcommand{\vecs}[1]{\overset { \scriptstyle \rightharpoonup} {\mathbf{#1}} } \)

    \( \newcommand{\vecd}[1]{\overset{-\!-\!\rightharpoonup}{\vphantom{a}\smash {#1}}} \)

    Objectif 

    In this section, you will learn how to talk about remembering the past

    On étudie !

    clipboard_e3b718bbc65a2f1151bae76a20cce18cd.png
    "Rustic Cabin" by Pixabay.com is in the Public Domain 

    Note culturelle

    Le souvenir, c’est la présence invisible. (Victor Hugo) 

    Parler du passé : « se rappeler », « se souvenir » et « rappeler » 

    Se rappeler, se souvenir et rappeler 
    Français  Anglais 
    se souvenir de  to remember (something) 
    se rappeler  to remember (something) 
    rappeler (qqch)  to remind (of something), to call back [on telephone] 

    (a) The primary difference between these two pronominal verbs is a grammatical one: se souvenir is followed by de but se rappeler is not.  This is happens when the verbs are followed by nouns or verbs. 

    Je me souviens de mon enfance 

    Je me rappelle mon enfance 

    Elle se souviens des jours heureux. 

    Elle se rappelle les jours heureux.  

    However, there is an exception.  When you substitute the object of se rappeler with a pronoun, you need to insert a de: 

    Je me rappelle mon grand-père 

    Je me rappelle de lui. 

    Various social situations and norms will also determine whether to say se souvenir or se rappeler.  For example, one would likely day, “je me souviens de l’avoir fait “(I remember doing it), but probably never say, “je me rappelle l’avoir fait”. “Souviens -toi” is more likely to be a command that “rappelle-toi”. 

    (b) Rappeler can mean « to remind », like when someone reminds something to do something. 

    Nous vous rappellons qu’il faut finir le projet dans 5 jours. (We remind you that the project needs to be finished in 5 days.) 

    It can also mean « to remind » such as when when something or someone « reminds » you of something or someone, because of a ressemblance and triggered memory : 

    Cette ferme me rappelle mon enfance. (This farm reminds me of my childhood.) 

    Cette femme me rappelle ma grand-mère. (That woman reminds me of my grandmother.) 

    On pratique !

    Activité A

    Ecoutez et répondez aux questions. 

    1. Quand elle se rappelle son passé, elle revoit quoi ?  
    2. C’était comment sa maison ? Elle était en ville ou à la campagne ?  
    3. Quand elle a quitté sa maison d’enfance, est-ce qu’elle était triste ?  
    4. Quand elle allait quitter sa maison d’enfance, est-ce que ses amis étaient tristes ou envieux d’elle ?  
    5. Est-ce qu’elle regrette avoir quitté ses ami(e)s d’enfance ?  
    6. Comment est-ce que son « coin de son enfance » a changé ?  Shape 

    Activité B

    Faut-il employer la préposition de ? Choisissez la bonne réponse pour compléter les phrases : de la, du, des, les

    1. Anabel ne se souvient plus  date de naissance de son père.  
    2. Vous souvenez-vous ________  jour où nous nous sommes rencontrés ?  
    3. Je me rappelle beaux couchers de soleil au Méxique.  
    4. René se souvient   bons moments passés avec sa famille.  
    5. Elle se rappelle   histoires que lui racontait sa grand-mère.  

    Activité C

    Faut-il employer le pronom personnel complément (le, la, les) ou bien le pronom adverbial en ? Complètez les phrases avec la bonne réponse : le, la, les ou en.

    1.  

    — Est-ce que tu te rappelles le prénom de la nouvelle élève ? 
    — Oui, je me _______   rappelle. 

    2.  

    — Est-ce que vous vous souvenez de notre ancienne maison de vacances ? 
    — Nous nous _______   souvenons un peu. 

    3.  

    — Est-ce que tu te rappelles les heures passées à apprendre la broderie ? 
    — Oui, je me _______   rappelle. 

    4.  

    — Est-ce que tu te souviens de cette belle soirée à Berlin ? 
    — Oui, je m’_______ souviens. Shape 

    Activité D

    Lecture - Les années que j’ai passées à Toulouse   

    Alors que je terminais ma maîtrise en littérature hispanique aux États-Unis, j'ai découvert le domaine de la sémiotique. J'ai écrit une lettre à un professeur en France qui se spécialisait en Sémiotique de l'Ecole de Paris lui demandant s'il m'était possible de l'étudier en France. À ma grande surprise, il m'a répondu en me disant que je pouvais m'inscrire à l'Université de Toulouse et faire un doctorat sous sa direction. J'étais trop heureux d'avoir cette opportunité, alors j'ai accepté l'offre. 

    Si je n'avais pas décidé d'aller en France, je n'aurais pas appris à parler français aussi bien que maintenant. Je serais probablement allé au Mexique à la place pour continuer à étudier la littérature orale. J'aurais bien aimé faire ça, mais à ce moment-là, j'étais beaucoup plus intéressé par l'étude de la sémiotique en France. 

    Au début, j'étais un peu nerveux parce que mon français n'était pas très bon. Cependant, j'avais déjà étudié à Lille, en France, pendant un semestre et je parlais déjà deux autres langues. Alors, j'ai accepté le défi. J'ai fini par vivre à Toulouse pendant 5 ans. Je me suis fait beaucoup d'amis et j'ai vécu de merveilleuses expériences.  

    J’aimais beaucoup voir des films avec mes copains de la fac. On allait souvent au cinéma l’Utopia pour voir des films de partout dans le monde. Après, on prenait des expressos et on discutait des films qu’on venait de voir. Pendant le week-end, je faisais du roller le long du Canal de Midi. Parfois, je suivais le canal vers très loin dans la campagne. Tous les dimanches, j’allais au marché de Saint Aubin, juste devant l’église du même nom. Mes voisins tahitiens faisaient partie d’un groupe de reggae.  Ils pratiquaient tous les jours.  Parfois, je les rejoignais et je jouais de la guitare avec eux. C’était fantastique. 

    J’aurais pu rester plus de temps à Toulouse, si j’avais plus d’argent. Mais je devais retourner aux Etats-Unis pour travailler. 

    Répondez aux questions:  

    1. Qu’est-ce qu’il étudiait quand il a découvert la sémiotique ?  
    2. Pourquoi a-t-il décidé de contacter un professeur en France ?  
    3. Qui lui a suggéré de s’inscrire à l’université de Toulouse ?  
    4. S’il n’était pas parti en France, qu’est-ce qu’il aurait fait ?  
    5. Avec ses amis, qu’est-ce qu’ils faisaient souvent à Toulouse ?  
    6. Quelles activités de loisirs faisait-il le week-end ?  
    7. Ses voisins à Toulouse étaient originaires de quel pays ?  
    8. Pourquoi rejoignait-il parfois ses voisins tahitiens ?  
    9. Qu’aurait-il fait s’il avait eu plus d’argent ?  

    On approfondit !

    Ressources en ligne

    Use the following resources to type accents and/or search for words:

    • Accents: ç, à, é, è, â, ê, î, ô, û, ù, ë, ï, ü 
    • Dictionnaire français-anglais

    Exercice 1


    This page titled 17.5: Les temps passés, les projets réalisés et les occasions manquées is shared under a CC BY-NC 4.0 license and was authored, remixed, and/or curated by William J. Carrasco & Shahrzad Zahedi.

    • Was this article helpful?